15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://associationnormanedmunds.fr 300 0
theme-sticky-logo-alt
theme-logo-alt

La médiation animale : une thérapie alternative

Pour retrouver notre équilibre, nous avons tous besoin de purifier notre corps de ses tensions. Se ressourcer est donc primordial dans notre quête de bien-être. Il en est de même pour les personnes autistes. Face aux éléments qui les perturbent, la relaxation a des bienfaits salvateurs permettant le recentrage et la reconnexion. Et si cette reconstruction se faisait auprès d’animaux ?

 Cette thérapie alternative douce a déjà fait ses preuves auprès d’un certain nombre d’institutions et d’hôpitaux, qui n’ont pas hésité à avoir recours aux animaux pour soulager et apaiser patients et malades.

Eh bien, c’est ce que propose @ThéraAnima. Situé en Bourgogne, dans le Parc Naturel Régional du Morvan, ce centre d’accueil pensé et créé par @Michaël Kitaiévitch, est spécialisé dans la zoothérapie. Il s’adresse à toute personne en situation de fragilité psychologique. Par son approche thérapeutique et pédagogique, l’ex-éducateur en milieu socio-éducatif, utilise la médiation animale pour toucher les émotions et les sensations. L’objectif ? Contribuer par le concours de la TAA (thérapie assistée par l’animal) au ressourcement et à la reconstruction des personnes en souffrance.  

Et quoi de mieux pour y arriver, qu’un séjour organisé (entre 3 et 5 jours) dans une propriété s’étendant sur 3 hectares, avec pour compagnie, pas moins de 70 animaux sociabilisés, de races ovines et caprines domestiques (chèvres Grisonne à raies, paons, Capra Grigia, moutons Nez Noir du Valais et Manx Loaghtan, alpaga, âne miniature, mini-shetland, …) ? Un havre de paix à 2h de Paris dans un cadre naturel, entre arbres et prairies, dédié au calme et à la sérénité ; un lieu que les familles des « participants » apprécieront également.

Programme des activités et des ateliers + tarifs sur : https://www.therapanima.com/

(c)TherapAnima

Catégorie:A la Une
Précédent
Sandrine Gaouenn : femme et mère autiste
Suivant
La Tomate Verte : un restaurant inclusif

0 Commenter

Laissez une réponse